Comment créer une application mobile et gagner de l’argent ?


Comment créer une application mobile et gagner de l’argent ? En 2018, les revenus issus des applis de jeux représentent 71,3 milliards de dollars. Selon Sensor Tower, leur croissance est de 23 % sur l’année (App Store et Google Play).

Cependant, créer une app et gagner de l’argent n’est pas une question de chance. Cela résulte d’une réflexion sur le mode de rémunération, le modèle retenu, ainsi que le suivi et la maintenance. Il est également utile de se poser la question du coût d’une appli.

Combien cela coûte-t-il de créer une application iPhone par exemple ? Le montant dépend de nombreux facteurs : le type d’app, le support, le budget réservé au développeur, etc.

CONTENU:


Quels sont les modèles de rémunération ?


Il existe 4 modes de rémunérations. Ils ouvrent tous les champs des possibles.

La publicité directement affichée lors de l’utilisation de l’app

L’application comporte différents champs pour afficher de la pub. Ce sont des bannières ou bandeaux interstitiels. Vous pouvez les mettre à disposition d’une ou plusieurs régies. Elles peuvent être externes (Google AdSense), ou internes aux Apps Builders. Ces pubs peuvent aussi faire partie d’une stratégie de conversion. C’est le principe du modèle gratuit/haut de gamme développé plus bas.

L’In-app purchase

Ce modèle de rémunération est valable pour iOS, Android. Historiquement, Apple fut le précurseur en l’introduisant sur le marché en 2009. Aujourd’hui, plus de 50 % des revenus des apps sont générés par ce dispositif. Une commission est prélevée sur les achats réalisés dans l’app. Pour les applications natives, Apple et Google prennent un pourcentage des transactions. Par exemple, Apple prélève 30%.

L’application payante

Ce procédé représente 35 % des applis disponibles sur les Stores. Cela est possible si l’utilisateur est fortement engagé. Son besoin et le service proposé doivent coïncider à la perfection. L’utilisateur accepte de payer un droit d’utilisation pour l’appli. Il peut s’agir d’un abonnement ou une acquisition définitive (propriétaire). Chaque Store prélève un pourcentage sur les achats. Apple s’octroie, par exemple, 30 % de chaque transaction effectuée (15% la seconde année pour les abonnements).

Les applications de jeux

Au premier trimestre 2018, les téléchargements d’apps ont bénéficié d’un franc succès. Sur les deux Stores, 19,2 milliards de téléchargements ont été comptabilisés. Une forte part de ces applications mobiles est dédiée au jeu. Ce domaine est un véritable Graal pour de nombreuses entreprises. Le marché dispose d’une ampleur impressionnante.

Selon Sensor Tower, en 2019, il atteindrait 55 milliards de dollars. Toutefois, la croissance des apps de jeu est plus faible que celle des autres. Elle est tirée par des publications d’innovations ponctuelles. La plus célèbre est « Battle Royale ». Les titres Fate/Grand Order et PUBG Mobile sont les plus populaires. En août 2019, ce dernier générait un revenu brut de 160 millions de dollars. C’est Fate/Grand Order qui arrivait en tête avec 162,7 millions de dollars. Candy Crush Saga engrangeait 1,6 million de dollars par jour. Game of Thrones générait 300 000 dollars au quotidien.

Dans le domaine du gaming, les réussites ne sont pas liées aux chances rencontrées. Ces applications mobiles sont créées par des armées de développeurs. Quelle est leur stratégie de publication ? Ils passent par les Stores en créant des apps natives. Cela leur permet d’accéder aux fonctionnalités des smartphones pour jouer. Celles-ci sont, par exemple, l’accéléromètre ou la localisation (par exemple, Pokemon Go).
 

Les applications de Shopping

La nouveauté est de pouvoir créer une application mobile pour lancer et faire grossir son eCommerce. Les applications de Shopping répondent d'abord à la réalité du marché : + de 50% du trafic est mobile. Elles offrent une interface simplifiée et bien plus efficaces que les sites responsives : tunnel de vente optimisé, paiement simplifié, expérience client sur mobile revue, contact direct via les pushs. En outre, les applications eCommerce ne sont pas soulmises aux prélèvements de commissions par les Stores.


Du Freemium à l’application mobile payante


L’application freemium est basée sur un principe de fidélisation. C’est la contraction de Free (gratuit) et de Premium (haut de gamme). Le travail principal consiste à combiner deux effets normalement distincts. Le reach, ou effet nombre, cherche à dénicher le plus possible de nouveaux utilisateurs. Cela est réalisé par le concept du free, pour satisfaire un besoin latent. Mais la satisfaction est limitée, car toutes les fonctionnalités ne sont pas disponibles.

Par exemple, l’usager est interrompu en pleine partie par un spot publicitaire. La durée d’utilisation peut aussi disposer d’une durée limitée à 14 jours. L’objectif est d’engendrer une frustration. L’utilisateur est ensuite invité à passer à la version payante. Là, les pubs n’existent plus, les fonctionnalités sont plus nombreuses. Très souvent, plusieurs niveaux de prix sont proposés pour les versions premiums. L’application DropBox est un exemple riche d’enseignements. Elle est gratuite jusqu’à 2 Go en échange d’une adresse mail. 200 millions de clients ont opté pour la variante payante (100 Go, moyennant 10 €/mois).


Conseils pour le succès : du lancement à la promotion


Amorcer la communication en amont du lancement est la première règle à appliquer. Vous pouvez utiliser vos réseaux sociaux, vos mails. Il s’agit d’annoncer une nouveauté, et d’en faire un outil marketing. L’idée est d’attirer l’attention sur votre business. Les différentes façons de promouvoir intègrent également une stratégie de renforcement des liens avec vos followers. Pour un marketing efficace, étudiez la typologie des apps.
Les versions freemiums ont une tendance à la viralité profitable. Dropbox propose par exemple des Go supplémentaires en échange de parrainages. Exploitez la publicité des moteurs de recherche, en publiant des articles optimisés. N’oubliez pas l’étape de test technique, elle est essentielle. Elle ne doit pas subir de bug quand vos usagers sont en train de l’utiliser. Il s’agit de la première cause de désinstallation d’une application.

 

POUR ALLER PLUS LOIN :


Est-il difficile de créer une application pour iPhone personnelle ?


Comment créer une application iPhone personnelle facilement ? Les phases sont bien définies sur les sites en ligne des App Builders. Leurs propositions sont simples, claires, et vous permettent de bien saisir les enjeux. La création iOS exige une grande méticulosité. Le store d’Apple est très exigeant sur le design et les éléments graphiques. La facilité de navigation est un facteur favorable pour la publication.


Quelles sont les étapes pour créer une application dans l’App Store ?


Tout commence par créer un compte développeur dans le Store. Le coût est de 99 $ par an. Si vous désirez générer des revenus, vous devez déjà être en train de vous demander comment créer une application App Store . Pour cela, respectez les conseils et avis d’experts en développement. Pour le démarrage proprement dit, conformez-vous aux étapes de production. La review de soumission pour le Store Apple est exigeante.


Suffit-il de créer une app mobile en ligne pour qu’elle prospère ?


À la question de savoir pourquoi faire du marketing mobile , une seule réponse : plus de 50 % du trafic mondial internet est réalisé par les mobiles. Si vous souhaitez gagner de l’argent grâce à votre projet, il va falloir le faire connaître du plus grand nombre. La création de l’app ne se suffit pas à elle seule. Pour bien achever le travail, l’étape de publication est cruciale. Les chances de réussite sont plus élevées si elle est suffisamment anticipée et réfléchie. Il faut également bien définir les façons de se rémunérer avec l’application. Enfin, déterminer quel support vous apportera un maximum de prospects ciblés est indispensable.

Table Des Matières