Créer une base de données pour application mobile


Pourquoi créer une base de données pour application mobile ? Toute appli a besoin d’une base de données (BDD) pour fonctionner. Pour iOS et Android, les modes d’intégration sont distincts. C’est un point de dissemblance supplémentaire entre les deux OS. Dans tous les cas, les applications mobiles ont toujours une BDD interne. Celle-ci leur permet de fonctionner de manière autonome.

Elle est également reliée à une base de données externe. Créer une application iOS facilement n’oblige pas à en concevoir une. Toutefois, il est intéressant de comprendre leurs modes, leurs fonctionnements et les coûts associés en distinguant le cas d'une application Android, iOS ou autre.

CONTENU:


À quoi sert une base de données pour une appli mobile ?


Le fonctionnement de l’application ressemble à celui de n’importe quel logiciel. Une suite d’écrans réagit en fonction des interactions réalisées par l’utilisateur. Ces interactions sont nombreuses, en voici quelques exemples :

Une application effectue deux actions simultanées : elle affiche des informations et en recueille. Pour ce faire, elle s’appuie sur une base de données. Application mobile native, hybride ou application web mobile (PWA) : toutes en ont besoin. Connaître cette nécessité est important : les choix pris pour réaliser la base de données ont un impact sur le coût d’une application. A avoir en tête si vous voulez créer une application mobile .

En fonction des actions menées par l’utilisateur, la base de données interagit avec l’application : c’est elle qui permet d’obtenir le profil utilisateur, c’est elle qui stocke ses commandes, ses commentaires. L’ensemble des données sont stockées de manière très structurée. Ainsi leur réutilisation est facilitée et fiabilisée.
Il existe deux types de bases de données : interne (sur le smartphone avec l’application) et externe (mobilisable via un appel serveur). Dans la grande majorité des cas, les 2 types de bases de données sont utilisées de manière concomitante.

Si la base de données est interne, l’interrogation est directe. Dans le cas d’une base de donnée externe, un intermédiaire technique est nécessaire. On utilise des requêtes envoyées par des APIs (Application Programming Interface). L’API est une interface entre le langage de la base de donnée et celui des applications mobiles.
Les requêtes sont des actions simples : GET, DELETE, POST, PUT. Elles servent à manipuler, modifier, sauvegarder, ou exposer les données. Pour créer une app , il est essentiel de prendre compte ces paramètres lors du travail de développement de l’application mobile.


Base de données interne pour application Android, iPhone et iPad


L’application mobile native (ou hybride) embarque sa propre base de données. La base de données interne procure une rapidité exceptionnelle à l’app. Elle lui permet de fonctionner en local, donc aussi en mode hors ligne. L’inconvénient est l’espace de mémoire occupé. Sur un smartphone, il s’agit d’un critère sensible. En effet, les mobinautes suppriment les apps qui surchargent le potentiel de stockage de leur téléphone.

Pour l’OS Android

SQLite est une base de données intégrée à l’application. Elle est dotée d’un moteur interne qui effectue le travail en local. L’app est lourde, car la base entière est insérée dans l’app. Elle est alors téléchargée sur le device au moment de l’installation de l’app. L’avantage sera la performance, et le travail possible en mode hors ligne.

Pour l’OS d’Apple (iOS) SQLite peut fonctionner, mais ce n’est pas recommandé par Apple. Selon les conseils des développeurs de la firme, CoreData est préférable. Cette solution interne apporte un meilleur fonctionnement à l’application. Cette BDD utilise SQLite par défaut pour stocker les données. Mais elle les transforme avant en objets codés en Swift. Core Data peut tout aussi bien stocker sur XML.


La base de données externe


L’application mobile Android ou iOS s’appuie sur un système plus dynamique. Les appels sur la base de données se font directement grâce à un système d’API. Mais cela implique des délais d’interrogation. Il faut obligatoirement que le smartphone soit connecté au réseau. Les temps de réponse dépendent de la puissance du navigateur utilisé. Plusieurs systèmes peuvent être utilisés pour créer ces bases de données externes.

Elle est réalisée par Google. C’est une bibliothèque d’outils dédiée au développement d’applications mobiles. Même si ce sont des instruments Google, ils fonctionnent aussi avec le système d’exploitation iOS. Ils peuvent également être interfacés avec une application web mobile. C’est un outil de gestion de base de données externe appartenant à Google. Le coût de développement est moins élevé qu’un développement sur mesure. Mais cela implique quelques contraintes. Le cadre d’utilisation est imposé, et cela limite le traitement des données. L’avantage est d’avoir un niveau de sécurité supérieur. L’idée est de réaliser un développement sur mesure. La base de données est créée pour répondre à des besoins spécifiques. Elle s’adapte également à vos solutions techniques et d’hébergement. On la développe en Python/Django ou NodeJS. Elle utilise un moteur MySQL/PostgreSQL ou NoSQL.


Le Mix entre base de données interne et externe


D’après les informations livrées ci-dessus, les solutions uniques ne sont pas idéales. Cependant, un mix des deux, interne et externe, apporte puissance et fiabilité.

Le côté interne de la BDD confère une certaine capacité de stockage. Cela permet d’entreposer des données minimales en local. Souvent, il s’agit de données servant au fonctionnement de l’application. C’est une solution destinée à détenir des éléments de data en cache. Ceux-ci sont rafraîchis régulièrement grâce à la base de données externe. Elle est consultée dès que la connexion est disponible. La rapidité de l’application est améliorée.

Le côté externe apporte la puissance d’une base de données déportée. La capacité de stockage n’est pas limitée comme sur une base de données interne sur smartphone. L’administration de l’app est centralisée. C’est particulièrement intéressant dans le cas du déploiement d’un parc d’application ou pour les gros consommateurs de données (vidéos, photos HD, etc).

POUR ALLER PLUS LOIN :


Application Android : l'OS Android a plus de 85 % de part de marché dans le monde


Lancer son application pour le système d'exploitation Android sans coder est-il réalisable ? Aujourd’hui, le développement d’applications mobiles se démocratise. L’App Builder vous permet de concevoir vous-même une application mobile hybride et native. Ainsi, sous Android développer des applications pour mobiles est possible avec différentes technologies. Vous profitez des avantages de l'app native tout en limitant considérablement le coût de développement.


Android et iOS : presque 200 milliards de téléchargements en 2018


Une application mobile Android ou iOS utile sera beaucoup téléchargée. Elle présentera même d’énormes pertinences si elle dispose de contenus de qualités. Cette caractéristique a toutefois une influence sur le coût d’une application.
Même sans savoir coder, un App Builder vous permet de vous lancer. Pour créer une application Android sans code , il suffit de suivre ses conseils. L’app fonctionnera indifféremment sur le système d'exploitation Android et iOS. Il peut s’agir d’une application mobile hybride, native ou PWA.


Les champions du mobile : Android et iOS


98 % du marché mobile est couvert par deux technologies principales. Il s’agit du système d’exploitation iOS et Android d'autre part. L’app que vous créez doit fonctionner dans ces univers. Comment développer une application iOS qui sera compatible avec iPhone ? Trois manières existent pour créer une app iPhone et iPad : apprendre à coder, faire appel à un développeur ou utiliser un App Builder.

Conseils Pour Créer Une App