Les mobiles ont-ils leur place dans les salles de classe?

Ecrit par le Lundi 9 Mars 2015

Les mobiles ont-ils leur place dans les salles de classe?
Les mobiles sont la plupart du temps perçus comme ayant une mauvaise influence sur les enfants dans le cadre scolaire, et les enseignants luttent souvent pour les empêcher de les utiliser en cours (j'ai moi même récolté de nombreuses heures de colle pour avoir envoyer des textos pendant mes cours de maths...). Je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que les téléphones portables peuvent avoir une influence négative sur les enfants à l'école (ils peuvent représenter une distraction, faciliter la triche et d'autres mauvais comportements, la liste est longue...), mais la réalité peut être bien différente.

Diane Berry, une professeur d'Espagnol décrit le fait d'interdire l'utilisation des téléphones aux enfants comme "une lutte incessante qui ne peut être gagnée, mais si les enfants mettent de côté leur envie d'envoyer des textos, de vérifier leurs e-mail, et de regarder Netflix, les smartphones peuvent devenir un très bon outil pour tout le monde". Ceci peut peut-être révéler qu'il est temps d'adopter les smartphones et autres tablettes dans un cadre éducatif et de s'intéresser aux bénéfices qu'ils peuvent offrir dans ce cadre. La technologie ne cesse de se démocratiser, spécialement chez les jeunes, alors si vous voulez gagner cette bataille, faites comme eux... Adoptez les smartphones.

Booster la participation

Quand je repense à ce à quoi ressemblait ma salle de classe à l'époque du lycée, j'ai de la peine pour mes anciens profs. Ils devaient sans cesse tenter de nous soutirer quelques mots grâce à des méthodes proches de la corruption. Ce manque de participation de la part des élèves peut en partie s'expliquer par des caractères trop timides, mais cela relève également d'élèves ennuyés, ne ressentant aucune obligation à participer, comme si rien ne les forçait à le faire. L'intégration d'appareils mobiles dans les discussions à l'intérieur des salles de classe peut réellement augmenter le taux de participation, et ce de différentes manières.

L'utilisation de questionnaires numériques peut aider les enseignants à résoudre ce problème de mise en avant des étudiants, en aidant les élèves trop timides pour prendre la parole en public. Ainsi l'ensemble des élèves répondrait à des questions et discuterait via leur smartphone. Il n'y a ici aucun moyen pour l'étudiant de se défiler ou de refiler la question à un de ses camarades. Ce type de méthode est util tout d'abord pour savoir clairement qui a répondu ou non, et donc qui a compris, mais également pour permettre à ceux qui ne sont pas à l'aise avec la prise de parole en public de s'exprimer d'une façon différente. Les enseignants ont alors un bon point départ pour discuter et demander aux étudiants plus d'informations autour de leur réponse initiale, encourageant ainsi la participation orale.
Les mobiles ont-ils leur place dans les salles de classe?

Les jeux sur les smartphones peuvent aussi être utilisés pour des groupes plus jeunes comme une technique d'apprentissage de nouveaux concepts et de maintien de l'attention. Nous savons que les enfants sont facilement attirés par les ordinateurs et les jeux vidéos; utiliser ces objets familiers à la place des habituels outils d'apprentissage souvent considérés comme ennuyeux par les enfants, devient alors une bonne stratégie d'attaque qui a déjà fait ses preuves.

Quand les élèves ont des smartphones entre les mains, ils ont accès facilement à toutes les informations dont ils peuvent avoir besoin sur n'importe quel sujet (on peut supposer que personne n'est sur le point de sortir sa vieille encyclopédie). Cela leur permet donc de trouver des éléments pertinents et intéressants directement depuis leurs mobiles. Diane voit déjà un succès dans ce concept: "Les élèves peuvent utiliser leurs téléphones comme un outil de recherche rapide... mes élèves les utilisent pour chercher des mots en espagnol et peuvent également écouter leur prononciation... ils les utilisent aussi les guides de révisions qui accompagnent les ouvrages en ligne pour réviser avant un contrôle".

Des bénéfices en termes de coûts et de praticité

Une des plus grandes dépenses du système scolaire est attribuée à l'achat des manuels scolaires; des milliers d'euros sont dépensés pour acheter des tonnes et des tonnes de livres qui devront sans cesse être renouvelés, et qui ne sont que très peu utilisés par les élèves. Pourquoi ne pas faire un unique investissement dans un appareil pour chaque élève qui contiendrait toutes les informations requises pour chaque cours, et qui se mettrait à jour constamment (je ne vous parle même pas des bénéfices en termes de scoliose et autres conséquences physiques du transport de livres  au quotidien)? 
Encore mieux, rejoindre le mouvement de la révolution BYOD permettrait d'éliminer les coûts de fonctionnement de façon commune.

Cela représente également un opportunité économique (voire environnementale) si l'on considère le nombre de documents distribués quotidiennement aux étudiants, les dépense liées au papier utilisé ou encore à l'encre s'accumulent vite! Imaginez une app grâce à laquelle les étudiants pourraient avoir accès à leur cours et leurs exercices, télécharger des informations qu'ils auraient ratés, créer des discussion dans lesquelles chacun pourraient s'aider, etc.
Les mobiles ont-ils leur place dans les salles de classe?

En distribuant l'ensemble des documents scolaires de manière électronique, en donnant la possibilité aux élèves de prendre des notes grâce aux photos et aux vidéos, et enfin en créant une communauté mobile autour de la classe, l'organisation générale de la salle de classe pourrait-être considérablement améliorée, et bon nombre d'obstacles évités.

Préparer les étudiants à leur futur

Tout comme certains cours sont aujourd'hui dédiés à l'apprentissage d'outils comme Microsoft Office, les enfants auront désormais besoin d'apprendre les bases de la technologie à laquelle ils seront exposés dans le futur. Même si nous ne pouvons pas prédire exactement quels types de technologies le futur nous reserve, il est clair que les smartphones, tablettes et réseaux sociaux seront très présents. Être capable de naviguer facilement sur un smartphone sera une capacité requise (ou au moins très utile) pour de nombreuses professions. Intégrer ces appareils dans les systèmes éducatifs dès le plus jeune âge des élèves rendra ces derniers totalement adaptés au monde actuel et préparés à les utiliser tout au long de leur vie.

Un autre moyen d'intégrer les mobiles dans la préparation à l'orientation professionnelle serait de permettre aux élèves de pouvoir ajouter des compétences en terme de développement à leur curriculum vitae en intégrant par exemple des cours très basiques pour leur apprendre les bases du codage, de la création d'apps, etc. Certains diront qu'il est absurde de dispenser des cours à des enfants dans des matières aussi complexes, mais il faut considérer que certains pourraient vraiment apprécier ce genre de cours et se découvrir un don dans ces domaines! Nous avons eu l'occasion d'en voir un très bon exemple au Web Summit de Dublin, où un groupe d'enfants appelé le CoderDojo  était présent et suivait des cours concernant le codage et les technologies, et ils adoraient ça! Rien n'empêche de proposer une introduction à ces sujets afin de donner à ces enfants une longueur d'avance sur le domaine le plus évolutif du moment.

Aujourd'hui, s'opposer aux enfants qui apportent leurs appareils mobiles à l'école est une cause perdue. Autoriser ces pratiques permet aux enfants d'entrer en interaction avec ce qui les intéresse le plus, dans la manière la plus confortable possible, d'augmenter leur engagement et de leur donner goût à l'école.

Il est temps de dire au revoir aux interdictions et de combattre les préjugés! 
 

Traduit par Muriel Santoni



bonjour à l'équipe ,

j'ai remarqué une petite faute d'orthographe .

Ce type de méthode est "util "
http://https://www.youtube.com/channel/UC2jBlNw-6vZEaZBmVUyopmw
avatar
@Gilbert, il s'agit en fait d'un exemple d'application spécialement créé pour l'article!
Nous avons effectivement utilisé la section Formulaire pour créer ce questionnaire ;)
http://blog.goodbarber.com/fr
Bonjour,

Quel est le nom de l'application en exemple dans l'article ?
Le système de quizz est le nouveau module formulaire transformer en questionnaire ou c'est vraiment un module de quizz avec un récap des réponses à la fin ?

Merci d'avance
A bientôt
Gilbert

Entrez votre adresse email