L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée

Ecrit par le Mardi 23 Septembre 2014

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée
Dans le sillage des grandes inventions et innovations, le parcours difficile qui est mené est souvent oublié. Nous les concevons comme un coup de génie, illustré par l'ampoule qui apparaît au-dessus de la tête de l'inventeur dans les bandes dessinées. Bien évidemment, la réalité est souvent plus complexe et l'innovation est surtout le fruit d'une amélioration persistante, en incréments. C'est autant un travail éditorial que créatif. 

Ce qui rend l'iPad aussi intéressant, peut-être encore plus que ses capacités techniques, c'est son histoire. L'iPad est une excellente illustration de la technologie rattrapant enfin une vision et la rendant possible. Il démontre l'importance de l'adaptation, du bricolage et de l'amélioration constante, mais surtout de la persévérance.

La meilleure facon d'anticiper l'avenir, c'est de l'inventer

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée

Le Knowledge Navigator, tel qu'il a été imaginé en 1987

Laissant de côté la science-fiction et des concepts similaires qui on pu survenir dans d'autres entreprises, le premier pressentiment de l'iPad chez Apple remonte à 1986. A l'époque, l'idée du Knowledge Navigator n'a jamais réellement vu le jour - mais le concept a été pris suffisamment au sérieux pour qu'Apple tourne une vidéo promotionnelle autour de l'idée. Bien qu'âgé de plus d'un quart de siècle, les caractéristiques du Knowledge Navigator étaient remarquablement, voire étrangement prévoyantes des appareils iOS d'aujourd'hui. 

Le Knowledge Navigator fût imaginé comme un écran tactile plat qu'on pouvait contrôler également avec des commandes vocales et qui pouvait répondre de la même manière. C'était donc, en quelque sorte, la naissance de Siri. Parmi d'autres usages, le Knowledge Navigator aurait permis de faire des appels vidéo, visualiser des données en 3D et accéder à des informations et du multimédias en hypertexte (essentiellement le World Wide Web). Le court-métrage  d'Apple est vraiment à voir, de nos jours il semble à la fois un peu désuet et incroyablement prophétique. 

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée

Garry Trudeau, © Universal Press Syndicate, 1993

La première itération commerciale de ces idées arriva avec la plateforme Apple Newton. Le développement de ces « Personal Digital Assistants » a commencé en 1987 et la première version, le MessagePad 100, a été lancée en 1993. Comme ses successeurs, le MessagePad n'avait ni clavier ni pavé numérique, la saisie de texte se faisait avec un stylet pour gérer les applications directement sur l'écran. Le concept d'un clavier virtuel sur l'écran a également fait son apparition ici. 

Cependant, ce qui était destiné à devenir le « killer app », la reconnaissance d'écriture manuscrite, ne fonctionnait pas aussi bien que prévu et le MessagePad est devenu la cible de plaisanteries, il a même été moqué par les « Simpsons ». Malgré les efforts d'Apple pour améliorer cette fonctionnalité, le dommage avait déjà été causé et la plateforme ne s'en est jamais remise. Apple Newton s'est avéré être un échec sur le plan commercial, malgré l'innovation, il fût discrètement abandonné en 1998. Avoir raison trop tôt, c'est avoir tort. 


Le succès, après 25 ans

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée
Steve Jobs, de retour chez Apple en tant que Directeur général, estimait que l'utilisation d'un stylet au lieu de ses propres doigts avait contribué à l'échec du MessagePad. Il a insisté pour que chaque appareil semblable dans l'avenir puisse être utilisable sans aucune aide externe. Il fallut encore dix ans pour mettre au point un tel interface, on peut estimer que la réussite de l'iPhone lui a donné raison.

Autrement dit, le facteur-clef de la réussite de l'iPad est sensiblement le même que pour l'iPhone: L'adaptabilité de l'interface utilisateur qui ne connaît que peu de limites, ce qui a rendu possible le développement d'une variété éblouissante d'applications qui sont faciles et agréables à utiliser. 

Adaptive iPad Design

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée
Malgré leur similarité conceptuelle, les différentes tailles d'écrans impliquent qu'il serait contraire à l'esprit de ces appareils d'afficher simplement une version agrandie d'une application iPhone. C'est pourquoi il était prioritaire pour nous d'étendre les capacités de GoodBarber vers des applications spécifiques à l'iPad pour la troisième version.

Nos utilisateurs élaborent une grande variété d'applications et certaines d'entre elles, comme les applis d'actualités, correspondent parfaitement à l'iPad. Nous étions confrontés à un dilemme en voulant proposer une version iPad à nos utilisateurs: Comment faire deux applications en même temps, sans être obligé de configurer deux fois l'application? Cela serait évidemment contraire au principe de simplicité et d'adaptabilité que nous prônons

Des applications 100% sur mesure

L'iPad: Quand la technologie ratrappe l'idée
La solution était de façonner deux fois chaque thème, chaque mise en page, et chaque mode de navigation: une fois pour l'iPad et une fois pour les smartphones. Cela veut dire que l'utilisateur n'a qu'un choix à faire et GoodBarber crée automatiquement deux applications qui sont chacune parfaitement adaptée à leurs plateformes respectives. Ce n'est que très rarement, quand c'est inévitable, que l'utilisateur est contraint de faire une configuration spécifique. C'est le cas, par exemple, pour les écrans d'accueil et les images d'arrière-fond. Le backoffice comprend également un aperçu de l'application pour iPad, permettant de voir les différences en un seul clic. 

Nous voulons que GoodBarber soit un outil qui vous permette de maximiser le potentiel de la plateforme avec laquelle vous vous adressez à vos utilisateurs. C'est la raison pour laquelle nous croyons aux applications 100% natives et c'est aussi pour ça que nous avons investi autant d'efforts pour s'assurer que les applications iPad GoodBarber soient dignes de l'appareil.

Et vous: Comment l'iPad a-t-il changé vos habitudes?  Utilisez-vous moins l'ordinateur classique? Ou est-ce que votre tablette a surtout remplacé les journaux et magazines papier? Partagez vos idées dans les commentaires!



Entrez votre adresse email