Créer une application payante iPhone professionnelle


Créer une application payante iPhone est un bon moyen de générer des revenus. Pour cela, il est important d’adopter une stratégie de promotion en plusieurs étapes. Communiquer sur une application mobile se fait avant, pendant et après la publication.

iOS est la plateforme la plus rentable en terme de recettes produites. La plateforme a encaissé deux fois plus de bénéfices que le PlayStore. Pourtant, elle comptabilise deux fois moins de téléchargements. Au premier trimestre 2018, l’App Store a perçu 85 % de dépenses supplémentaires.

 

CONTENU:


Créer une application pour smartphone : les étapes


Les différents moyens de créer une application

Faire appel à un développeur ou une agence est le moyen le plus classique. Ils vous permettent de créer une app sur mesure, selon vos demandes.
Apprendre à programmer est séduisant, mais la quantité de travail à fournir est importante.
Utiliser un App Builder évite de savoir coder. Les coûts sont divisés par 20 vs une agence. Vous bénéficiez de conseils et d’aide en ligne à chaque étape. Comme avec le développeur ou l’agence, vous bénéficiez d’un accompagnement à la publication.

La conception

Plusieurs phases doivent être respectées pour créer une app.
La première est de définir vos objectifs. Vous devez pour cela connaître votre cible. Votre application doit lui apporter de la valeur ajoutée.
Puis, vous devez choisir un modèle économique. Les applications gratuites sont les plus répandues. Mais il existe plusieurs solutions pour les monétiser (cf. les types d’applications payantes).
Créer une maquette de votre application est l’étape suivante. Travaillez les chemins de navigation avec ce prototype. Vous serez alors prêt à construire l’application suivant la technologie choisie (native, PWA).
Enfin, testez-la selon les méthodes manuelles ou automatiques.
 

La publication

Comment obtenir les meilleurs résultats et les plus gros chargements d’app ? Vous devez soigner et préparer la publication. Comment procéder ? Le référencement dans le Store (ASO) est un des moyens principaux. Vous êtes invité à choisir un titre et un sous-titre vendeurs. Ceux-ci doivent être explicites sur l’objet de l’appli. L’utilisateur doit tout de suite comprendre ce que lui apporte l’app. N’hésitez pas à vérifier tous les textes de présentation. Ils doivent la valoriser, chaque mot compte. Créez des captures d’écran de qualité, des images haute définition. Faites une vidéo de démonstration, elles sont très consultées. Sur Apple, le graphisme est très important : songez à bien le travailler. Élaborez une stratégie tags, l’application apparaîtra plus facilement dans les recherches.

 


Les manières de monétiser son application pour mobile


Applications payantes sur l’App Store

Les applications mobiles payantes sur l’App Store représentent moins de 4 % des applications. Apple prélève 30 % de commission pour chaque vente. Le prix moyen des applications mobiles commercialisées est de 3,7 $ sur l’App Store. Le prix est payé une fois et permet le téléchargement. Aucun revenu récurrent n’est généré.
Le modèle Freemium est une alternative intéressante. Il s’agit de publier deux déclinaisons légèrement différentes de la même app. La première se range dans la catégorie des applications gratuites. Elle est financée avec de la pub. La seconde est payante, elle apporte des services premium. Le but est de profiter du succès de la version gratuite. Le principe : frustrer l’utilisateur en limitant les fonctionnalités du modèle gratuit.

L’In-App purchase

C’est un deuxième type de monétisation. Il s’agit de services digitaux débloqués dans l’application suite à un paiement. Ce type d’application est principalement employé par les jeux ou le streaming. L’usager achète des vies supplémentaires, des filtres photo, des souscriptions renouvelables ou non. Apple prélève 30 % de commission, abaissée à 15 % pour des abonnements dépassant 12 mois. L’application est gratuite, le frein au chargement est levé. L’audience est très large, l’objectif étant qu’elle soit la plus qualifiée possible. Les revenus sont générés par la consommation des services dans l’app.

Les revenus tirés de la publicité

Vous pouvez cumuler les recettes in-app avec celles de la publicité. Vous pouvez la vendre vous-même ou faire appel à une régie externe (ex : AdMob). Les annonceurs bénéficient de la plus-value apportée par ce type d’appli. Le résultat financier dépend de la qualité du contenu proposé. Votre objectif sera d’élargir le plus possible votre audience. Si elle est qualitative, vous attirerez les annonceurs. Le nombre de téléchargements sera un des KPIs à surveiller.

La vente de produits

Vous pouvez également créer une application mobile de shopping.  A l'inverse d'une application de gestion de contenu, elles permettent de vendre vos produits à travers une application eCommerce dédiée aux smartphones. Ces ventes ne font pas l’objet de prélèvement de commission par Apple ou Google.
 

POUR ALLER PLUS LOIN :


La vérification d’une application pour mobile est primordiale avant l’envoi sur l’App Store


La phase de soumission à l’App Store est difficile. Dans ce contexte, comment tester une application mobile iOS ? Tout d’abord, suivez les conseils et les phases qui vous sont indiqués. Cela passe par le téléchargement de la version Ad-Hoc de l’app. Cet outil est la copie zéro de l’app qui sera publiée. Il permet de faire des tests en ligne, mais aussi de voir le rendu sur un vrai écran de smartphone.


Lancer son application dans le PlayStore : les pistes à explorer


Comment concevoir une application mobile Android qui sera publiée ? Choisir l’architecture technique adéquate est nécessaire. Ensuite, il faut déterminer de quelle manière l’application sera rentabilisée. Il s’agit du travail sur le modèle économique. Les applications payantes Android génèrent moins de revenus que les applications Apple. Toutefois, Android prospère et rattrape son retard sur Apple dans ce domaine. En 2018 (1er trimestre), GooglePlay a réduit de 10 % l’écart avec Apple Store.


Comment conserver son audience sur le mobile ?


Pourquoi développer des applications pour smartphone ? Plus de 70 % de la consommation des contenus se fait via un mobile. Ce sont en majorité des jeux, des apps business, des vidéos. L’architecture technique de l’application est un outil clé. Il faut la choisir en fonction de son budget et de son objectif. Les applications web (PWA) peuvent offrir un résultat correct à moindre coût. Les applications natives sont plus performantes. Elles accèdent aux fonctionnalités natives des mobiles.

Table Des Matières