Créer une app
Retour

Guide de création d'une application mobile - Du concept jusqu'à la commercialisation

le 

créer une app -  du concept à la publication (infographie)

créer une app - du concept à la publication (infographie)

La création d'une application est une véritable aventure, qui peut vous emmener très loin !

Mais comme dans toutes les grandes aventures, quelques étapes sont indispensables pour bien préparer votre projet. Voilà pourquoi nous vous avons préparé cette petite infographie qui regroupe les principales étapes à franchir avant de vous jeter à l'eau ;)

LA CRÉATIVITÉ

La première étape est sûrement la plus divertissante, il s’agit en effet de laisser aller son imagination, sans contraintes. Ne pas se limiter, prendre en compte tous les aspects d’un projet, ça peut sembler foisonnant, mais c’est le meilleur moyen d’envisager la suite. Par exemple, à moins que vous ne réalisiez un projet pour une entreprise existante ou une marque, ne pensez pas tout de suite au nom de l’application. Pourquoi ? tout simplement parce que cela pourrait déjà vous infuencer et qu’à cet instant, on vous invite justement à réféchir en toute liberté, alors proftez-en !



Prenons l’exemple d’un petit café de quartier face à la compétition des grandes chaînes. Même avec sa clientèle d’habitués, le patron, Alex, craint les effets de la concurrence face aux géants de l’industrie du café. La fréquentation s’en fait déjà ressentir. L’enjeu pour lui ? consolider sa clientèle et encourager les clients plus occasionnels à fréquenter toujours plus souvent son établissement. Comment réussir ce pari tout en restant authentique et fdèle aux valeurs de son entreprise ?  


Pour rendre votre réfexion plus productive posez-vous les bonnes questions, comme : 
“Dans le meilleur des cas, comment est-ce que j’imagine mon app ?”
  • Quelles fonctionnalités?
  • Quel design?
  • Quel mode de navigation?
  • Quelle interactions entre l'app et ses utilisateurs?
Alex veut d’abord récompenser ses clients les plus fdèles. Il a ainsi demandé à l’un de ses employés, Samuel, qui travaille avec lui au café en parallèle de ses études dans une école de commerce, de l’aider à rentabiliser son programme de fdélité. Samuel lui a proposé de créer une application pour promouvoir le café. L’usage principal ? renforcer le lien avec les habitués, avec des messages ciblés pour leur proposer les boissons du jour ainsi que des avantages personnalisés. avec des beacons, le système n’aura rien d’intrusif. Les clients qui auront accepté les notifcations seront simplement avertis en s’approchant des lieux de bons plans dont ils pourront profter dans l’instant. Il n’aura pas échappé à Alex que ses clients sont de plus en plus connectés. Le matin, c’est même diffcile de les faire décrocher de leur téléphone alors autant en tirer parti pour dynamiser son activité !

Une fois toutes les idées sur la table, il faut prioriser. L’idée c’est alors de mettre en lumière le but principal de l’application. Cela pour ensuite identifer les fonctionnalités clé qui en découleront, ce sur quoi vous ne pourrez pas faire de compromis lorsque vous devrez chercher la solution pour construire votre application:
  • est ce que vous voulez faiure de la vente?
  • Proposer un service?
  • Divertir?
  • Promouvoir votre entreprise / magasin / restaurant ?
Par souci de productivité ou économie, il vous faudra sûrement être fexible sur certains points. Cependant, avoir une vision claire vous épargenera l’écueil qui consiste à perdre de vue son objectif principal. En parlant d’objectifs, songez aussi à vos indicateurs clé de performance (KPI) pour formaliser les objectifs de votre app. Ils seront utiles pour mesurer le succès de vorre application : performance commerciale, réputation, indicateurs fnanciers, à vous de trancher. Maintenant que votre projet est circonscrit, commence la phase de recherche et l’ébauche d’un business plan, pour prendre la température du marché, évaluer votre potentiel de conversion, etc.
  • Y-a -t-il beacoup d'app concurrentes dans la même catégorie? 
  • De quel budget avez-vous besoin pour réaliser votre concept/projet?
  • Combien de temps et énergies avez-vous à investir?

L’ENGAGEMENT

Avant de se pencher sur le budget que vous allez dédier à votre projet mobile, il est judicieux de considérer combien de temps vous allez investir en parallèle de la somme concrète. En effet, la création d’une app va bien au-delà de sa publication sur les stores, et c’est bien souvent l’investissement, en matière de temps, qui peut faire la différence, sur le long terme. Sans réelle implication, une app a peu de chance de perdurer dans un marché très compétiff. C’est pourquoi, pour se distinguer, rien ne remplace la détermination qu’on mettra à promouvoir son application.



Le premier album de Natacha vient de sortir. Elle a compté sur le crowdfunding pour fnancer la sortie de l’album, ce qui lui permet d’avoir déjà une communauté de fans bien établie. Mais dans l’industrie musicale, on est vite dépassé, et si elle veut rester dans la course il va lui falloir trouver des solutions inventives pour faire parler de son album au-delà de sa communauté. Et si elle créait une application mobile pour soutenir son lancement ?
Avec une application elle pourra réunir au même endroit sa musique, des clips, ses dates de concert, ses fans et même relier ses réseaux sociaux ! 
A moins qu’une app soit le prolongement d’un business ou d’une communauté déjà établis, et que vous puissiez vous reposer sur sa popularité, apprêtez-vous à devoir vous retroucer les manches et faire preuve de créativité, pour votre stratégie marketing cette fois. Si ce n’est pas dans vos cordes, songez dès maintenant au budget pour faire appel à un community manager, ou pour fnancer une formation afn de maîtriser les rudiments de la communication, sur les réseaux sociaux et ailleurs. Mieux vaut ne pas se le cacher, faire tourner une app c’est un projet exigeant, une app demande des ajustements à tout moment, jusque dans la communication qu’on en fait. 

Natacha envisage aussi d’ajouter une dimension participative pour que les utilisateurs partagent, directement depuis l’application, des photos, des vidéos ou même des messages, auxquels elle pourra répondre. Sans équipe pour l’aider à assurer sa promotion, il lui faudra certes investir du temps dans l’animation de son app, mais elle espère gagner fnalement du temps, avec un outil tout en un.  En d’autres termes, si vous espérez un retour sur votre investissement fnancier, cela ne va pas sans votre engagement à faire de votre app un succès. Et aussi brillant votre concept soit-il, sans promotion et mises à jour régulières de votre app (pour rester au fait des tendances du marché, nouvelles fonctionnalités, attentes des utilisateurs) vous risquez de perdre votre élan, pire, de tomber dans l’oubli.

LE CHOIX DE LA TECHNOLOGIE

Après la dimension créative et l’engagement personnel, reste à entrer dans le vif du sujet : l’aspect technique. Bien sûr, loin de nous l’idée d’aborder la question en dernier pour en minimiser l’importance, bien au contraire. après tout, c’est une étape déterminante de votre projet. Mais, s’il est nécessaire de réféchir d’abord sans contraintes budgétaires ou techniques, c’est parce que cela permet, nous l’avons déjà souligné, d’éveiller davantage votre imagination pour balayer le champ des possibles et songer aux moindres détails. Il faut maintenant confronter vos idées à la réalité. Si vous avez bien suivi le guide, vous avez défni auparavant les usages clé de votre app, et c’est précisément avec ces pré-requis en tête que vous allez rechercher une solution de développement, en fonction de vos attentes.



Frank a une association sportive à l’échelle de sa ville, il a remarqué que les jeunes qu’il entraîne sont pendus à leur portable, et les parents qui les attendent à la sortie des matchs le sont tout autant. Pour améliorer sa façon de communiquer avec les adhérents, enfants et parents, une app est la solution toute trouvée. L’idée est parfaite, mais il a des réticences. Il ne pense pas avoir les connaissances techniques pour lancer une application tout seul, et encore moins le budget au sein de l’association pour couvrir le développement de son projet…
Sans contraintes de temps, vous pouvez toujours devenir développeur. Mais si vous avez un timing serré et, de sucroît, un petit budget, il faut être plus réactif. Oubliez alors aussi l’option développeur freelance (trop longue) ou agence (trop chère). c’est là qu’un app builder peut faire des miracles. Reste tout de même à vérifer, avant de se lancer, que les fonctionnalités phare de votre app sont assurées par la plate-forme choisie, et si vous pouvez envisager de customiser votre projet. Si oui, avec des frais additionnels ou non ? Et cette dimension est-elle prise en charge au niveau de l’app builder, ou est-ce qu’il vous faudra fnalement confier ce point à un développeur en externe ?

Si avec une agence, une équipe est à votre service de A à Z, reste à s’assurer que les allers-retours inévitables pendant la phase de développement sont prévus dans le contrat, pour éviter une mauvaise surprise sur la facture. Pareil tout au long de la durée de vie de l’app : les mises à jour sontelles inclues ou est-ce que l’agence vous donne la main à un moment ?
  • Qu'est-ce qui est compris dans la formule à laquelle vous avez souscrit?
  • Est-ce que vous pouvez piloter votre projet une fois ce dernier publié?
A tout prendre, un app builder permet de maîtriser tous les aspects d’un projet dès son commencement. Un bon point si on aime garder le contrôle. Un conseil : choisissez un app builder qui vous permette de publier votre application en votre nom propre (ou celui de votre entreprise), avez vos propres comptes développeur. Un investissement de prime abord ($99 d’abonnement annuel auprès d’apple, $25 de frais uniques pour android) mais cela permet de commercialiser sa propre application, en toute liberté. Même en changeant de plate-forme , vous restez administrateurs des profls sur les stores, pour remplacer par exemple l’app par une nouvelle version, créée autrement. Pour les utilisateurs, pas de changement majeur, mais une simple mise à jour. Vous ne savez pas comment peut évoluer votre projet, laissez-lui la place de grandir et à vous aussi !

Frank a donc d’abord établi une listes de pour et de contre d’une application et a évalué l’intérêt de son équipe pour le projet. Il a mis en avant des points tels que : la fonctionnalité chat pour échanger facilement avec les adhérents, les notifcations push pour rappeler les évènements à venir ou annulations ponctuelles, ou encore comment l’app peut accueillir de façon pratique toutes les photos et vidéos des évènements organisés par l’association. Finalement, investir dans une app, en permettant à son association de gagner en effcacité, compense le coût du développement. Sans compter qu’il a découvert qu’avec un app builder il peut créer une app sans connaissances techniques et en un rien de temps ! Bien sûr, si ni le budget, ni le temps, ne rentrent en ligne de compte dans votre décision, il est toujours tentant de faire appel à un développeur. Le budget varie dans ce cas en fonction de la complexité de l’app et sera multiplié par deux si vous voulez publier sur iOS et Android. Pensez aussi, comme pour une agence, au budget et au fonctionnement pour les mises à jour et la contribution à l’app dans le temps. Il vous faudra enfn jouer le chef de projet, pour contrôler chaque étape et faire bonne équipe avec votre développeur.

EVALUER SON PROJET

Rien de plus diffcile que d’être objectif sur son propre projet, surtout quand on a le nez dedans. Pour avoir un regard neuf, n’hésitez pas à le partager, ne serait-ce qu’avec la famille et les amis. Un public non initié fait souvent un échantillon parfait. Vous pouvez proposer un formulaire en ligne pour recueillir leurs impressions, mais essayez si possible d’observer les réactions en direct, le meilleur moyen de se faire un idée de l’accueil potentiel réservé à une app. Si cette première confrontation au public vous met en confance, élargissez le panel. Pourquoi ne pas contacter des experts de votre secteur (aidez-vous des réseaux sociaux pour ça) ? Leurs retours seront peut-être plus critiques, mais d’autant plus constructifs. Développeurs, designers, spécialistes de l’UX, leur expertise peut vous aider à fnaliser votre produit. Et, plus il est abouti avant de lancer le développement, plus vous gagnerez du temps, de l’argent et serez assuré de trouver la solution à la mesure de vos ambitions.

Une autre approche constructive : l’étude de cas. Si les applications populaires sont là pour vous inspirer, il y a aussi des enseignements à retirer en observant les applications qui, à l’inverse, sont à la traîne, cela afn d’éviter de répéter les mêmes erreurs. Savoir ce que les utilisateurs n’apprécient pas peut s’avérer tout aussi enrichissant pour se mettre sur la bonne voie. 

N’abusez pas pour autant de la comparaison et ne doutez pas trop de vous. Il faut une bonne dose de confiance pour entreprendre, ne sapez pas la votre. Si connaître le marché c’est mettre plus de chances de son côté, ne laissez pas non plus cette étape trop affecter vos décisions, surtout en matière de créativité. tendez vers l’équilibre : rester unique tout en intégrant les ingrédients qui fonctionnent chez les autres. Restez concentré et fdèle à votre vision, pour raconter votre histoire . Les études de marché et autres retours sont là pour vous aider et non pour vous brider. Dites-vous une chose : se démarquer et faire preuve de créativité c’est La seule recette qu’on ne peut pas vous piquer.

Ressources utiles