Comment utiliser la publicité pour mettre en avant votre agence ? - Guide pour les agences

Ecrit par le Mardi 9 Mai 2017

Comment utiliser la publicité pour mettre en avant votre agence ? - Guide pour les agences
En tant que lecteurs assidus et passionnés de notre blog, vous vous souvenez très probablement de notre article sur l’utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir votre marque. Nous revenons aujourd’hui avec un nouvel article sur la promotion qui se concentre quant à lui, sur la publicité en ligne.

Ne pas se tromper de cible

A qui vous adressez-vous ? Si cette question peut sembler triviale, la réponse va en réalité définir la base de votre stratégie publicitaire. En effet, on ne démarche pas une PME de la même façon qu’une administration. 

Bien définir son audience, c’est déjà 50% du travail publicitaire. Pour cela, il suffit de regarder plusieurs points clefs :
 
  • Quelle est votre meilleur argument commercial ?
  • Quelle est votre plus-value ?
  • Où se situe votre savoir-faire ?
  • Quel est le profil de vos clients existants ?
  • Pourquoi aller chez vous plutôt que chez vos concurrents ?
Une fois que vous aurez répondu à ces questions vous serez en mesure de déterminer les typologies de clients que vos services peuvent intéresser et vous pourrez les segmenter en conséquence.

Différentes audiences, différentes plate-formes

Si la question de votre cible était aussi fondamentale, c’est parce que sa réponse vous permet de choisir les plates-formes les plus adaptées à votre opération publicitaire. Par exemple, si vous avez déterminé que votre clientèle était plutôt jeune, un média comme Twitter est intéressant, si vous choisissez de cibler des institutionnels, promouvoir votre marque sur une plate-forme comme LinkedIn est une idée à creuser.

Voyons brièvement la liste des espaces publicitaires les plus utilisés et leurs intérêts et inconvénients.

Google / Bing

Les + 
  • Ciblage de mots-clefs
  • Suivi détaillé des campagnes
  • De nombreuses possibilités de segmentation des campagnes
  • Vous avez la main sur tout
Les -
  • Il faut un budget minimal conséquent
  • Il y a une forte compétition
  • Il faut investire du temps, et faire un suivi précis et détaillé pour bien rentabiliser son budget
  • Il est parfois difficile de bien cibler son audience

Facebook

Les + 
  • Ciblage précis et détaillé
  • Facile d’accès et d’utilisation
  • Accessible aux petits budgets
Les -
  • Les stats de Facebook sont souvent exagérées
  • Le business sur Facebook n’est pas dans toutes les cultures
  • Facebook permet surtout de gagner en notoriété et ne génère pas souvent directement des ventes

Twitter

Les +
  • Possibilités de ciblages intéressantes
  • Accessible aux petits budgets
  • Permet de créer de la conversation
Les -
  • Les stats de Twitter ne sont pas toujours fiables
  • Tous les outils de Twitter ne sont pas disponibles dans tous les pays
  • L’audience est limitée

LinkedIn

Les +
  • Audience professionnelle
  • Donc un ciblage très intéressant
  • Possibilité de créer de la conversation autour de la marque
Les -
  • Très cher
  • Plutôt intéressant pour cibler des niches
  • Difficile de rentabiliser les campagnes

Mesurer son ROI, définir son CAC

Si vous n’êtes pas familiers avec la publicité, les sigles précédents vous ont peut-être effrayés. Ne vous inquiétez pas, ils seront très bientôt vos meilleurs amis.

ROI, cela signifie Return on Investment (retour sur investissement, en français). En gros, c’est ce qui va vous permettre de savoir si votre opération publicitaire est un succès. Le calcul est très simple il s’agit de mesurer si vos gains sont supérieurs à vos dépenses.
Si vous avez dépensé 1000€ en publicité et que vous facturé 10000€ grâce à ces publicités, alors votre ROI est positif, l’opération est donc un succès.

Si avec les dépenses publicitaires, vous savez exactement combien vous avez dépensé, là où cela devient plus difficile, c’est pour calculer ce que ça a généré.
Certaines fois, c’est très simple, vous pouvez en effet connaître les taux de clics ou de conversions de vos annonces (le pourcentage de personnes qui ont vu l’annonce et ont cliqué dessus, ou bien vous ont contacté suite à ce clic), dans d’autres cas il est plus difficile d’en mesurer l’impact (par exemple, vous affichez des bannières publicitaires, votre prospect la voit, ne clique pas dessus, mais il visite votre site par la suite car il a vu votre pub).

Globalement les différents indicateurs mis à votre disposition vous donnent une bonne idée de l’efficacité de vos campagnes, et dans tous les cas, l’augmentation constatée de visites sur votre site, de contact avec des prospects ainsi que de vente vous dira si oui ou non, ces campagnes sont efficaces.

Bien souvent, lorsque l’on évalue ses premières campagnes, on a tendance à regarder en premier les dépenses. Cependant, les montants dépensés, en soi, ne sont pas très parlants. En revanche, ce qui vas vous permettre de véritablement vous situer, c’est le CAC. 
Le CAC, c’est le Coût d’Acquisition d’un Client. Si vous dépensez 1000€ et que vous récoltez 100 clients, le CAC est de 10€. Selon le prix des prestations que vous fournissez, vous saurez rapidement si c’est rentable.
Le CAC est également un bon indicateur pour vous fixer des objectifs.

Combien dépenser ?

La plupart des entreprises ne diffusent pas publiquement les montants de leurs dépenses publicitaires, et on les comprend. De toute manière, nous avons vu précédemment que ça ne voulait pas dire grand chose. Cependant, il faut savoir que selon votre budget, certains supports sont plus pertinents que d’autres.

Les exemples ci-dessous sont génériques. Vous trouverez toujours des cas où ils sont faux (surtout pour des produits de niches) mais globalement, ils vous donneront une bonne indication des tendances.

Si vous souhaitez vous lancer avec de l’adwords sur Google, en dessous de 500€ par mois, vous aurez bien du mal à exister. Google est un endroit très compétitif, surtout dans le secteur des nouvelles technologies, mais plus que le budget maximal mensuel, c’est la régularité des campagnes qui est importante. Faire une campagne adwords de 2 semaines tous les 3 mois va plutôt être anti-productif. Les campagnes bénéficient de leur historique et une stratégie de diffusion "fragmentée" vas surtout vous coûter plus cher pour des résultats moins intéressants.

Facebook & Twitter sont bien plus accessibles. Faire des campagnes courtes avec un peu de budget est un bon moyen de regarder les tendances avant d’investir un peu plus. Facebook permet également plus de créativité.

LinkedIn vas demander plus de budget que Facebook ou Twitter mais n’a pas besoin de la régularité de Google.

Que conclure de tout cela ?

Au final, il n’y a pas de stratégie parfaite et rien ne garantit un retour sur investissement en faisant de la publicité. Ces canaux demandent du temps, de l’investissement et du suivi pour délivrer toutes leurs promesses, mais avoir la garantie d’afficher le bon message à la bonne personne peut être un atout considérable dans la promotion de votre marque.



Entrez votre adresse email